Le Temple de Philae

Publié le Publié dans Sites Archéologiques

Dédié à la déesse Isis, le magnifique Temple de Philae est situé dans un décor somptueux offrant une réplique idéale de son site original avant qu’il ne soit déplacé par l’UNESCO suite à la construction du barrage d’Assouan.

Une île sacrée

Au milieu des eaux du Nil, au sud d’Assouan, l’ancienne île Philae était un lieu sacré dédié au culte d’Isis*, la « déesse-mère ». Elle abritait un grand sanctuaire, l’un des mieux conservés d’Egypte, aujourd’hui connu sous le nom de Temple de Philae. Le culte voué à la déesse Isis célébrait le retour de la crue fertilisante qui redonnait vie à la vallée. Pendant un millénaire, l’île Philae a attiré des pèlerins du monde entier.

Le Temple d’Isis

La construction du temple fut commencée par l’un des derniers pharaons d’Egypte, Nectanébo Ier** au IVème siècle avant J.-C. et fut achevée par les Romains. Outre le temple voué à Isis, le site comporte plusieurs tombeaux et sanctuaires dont le Kiosque de Trajan, une « Maison de la Naissance » et le pavillon de Nectanebo Ier.

Temple de Philae sauvé des eaux

Régulièrement inondée par des décennies de crues saisonnières, l’île Philae fut totalement engloutie dans les années 1970 après la création du barrage d’Assouan et la montée des eaux du lac Nasser. Comme pour le site d’Abu Simbel***, l’UNESCO décida de préserver les monuments de l’île. Ils furent démontés, transportés et reconstitués entre 1974 et 1976 sur l’île voisine Agilkia, rebaptisée depuis île Philae.

Etape incontournable de tout voyage en Egypte, Philae apparaît encore plus majestueux en soirée, grâce au spectacle son et lumières qui met particulièrement en valeur ce site exceptionnel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *